Du seigle à la volée pour les semis


Familles des graminacées / Poacées

Nom commun : seigle

Nom scientifique : Secale cereale

Type : bisannuelle / annuelle

Origine : Asie centrale

Hauteur : jusqu'à 2 m selon les espèces

Le seigle se cultive sur tous types de sols, et plus particulièrement dans des terres légères qui se dessèchent facilement, telles que des sols sableux ou composés de sable mêlé d'argile, des terres calcaires arides.

Il peut se succéder à lui-même plusieurs années durant sur un même sol, sans que sa production diminue en qualité ni en quantité. Sa grande rusticité lui permet de s'accommoder facilement, il redoute peu les froids, couvre bien les sols. En effet, avec son cheveu racinaire très développé, le seigle fissure la terre en surface ce qui en améliore la structure en décompactant le sol, surtout s’il est argileux. De plus, il excrète des substances toxiques pour les autres plantes et contribue, par conséquent à limiter le développement des adventices (mauvaises herbes).

Les semis se font en fin d’été début d’automne. Les graines germent et lèvent puis stagnent pendant l’hiver et ses gelées, la végétation reprend dès que le printemps arrive. Ainsi, le développement de la plante gagné à l’automne compense le court printemps tardif de certaines régions. Il se moissonne généralement au cours du mois de juillet en France.

C'est une plante qui se cultive de nos jours souvent en association, comme par exemple avec le trèfle pour une utilisation comme engrais vert.

le Seigle cultivé compte un très petit nombre de variétés :

- le Seigle d'automne ( Seigle d'hiver ou Seigle ordinaire type )

- le Seigle de mars ( Seigle marsais ou Seigle trémoie )

- le Seigle multicaule ( ou Seigle de la Saint-Jean )

- le Seigle de Russie ( Seigle à buissons )

Mots-clés :